Bienvenue...

Éditorial

Editorial du 31 juillet 2022

 

Bonjour à tout le monde,

Nous voici à la moitié des vacances, c'est le chassé croisé des juilletistes et des aoûtiens.
Pour ceux qui partent, je vous souhaite de superbes vacances et pour ceux qui restent ou reviennent,  auriez-vous envie de vous essayer à la calligraphie ?
Pourquoi pas : osez!
Nombres de consoeurs et confrères calligraphes vous proposent des stages d'été, tous niveaux. Vous pouvez les découvrir sur la page Formations de ce site.
Pour Interligne, août rime avec Loredana Zega. Pas moins de 4 stages, celui du 22 août est complet.

  • les 9, 10 et 11 août : La gothique textura, les bases au pinceau
  • le 23 août : cercles magiques
  • le 24 août : illuminations folles
Illuminations Folles Cercles magiques
Gothique Textura, les bases au pinceau

Il reste bien une petite place ou deux, on se serrera ... pas d'hésitations vous serez les bienvenus.

Pour la rentrée, les agendas de cours et stages arrivent ...
Et événement important à noter dans vos agendas : les 10 et 11 septembre 2022, dans le cadre du jubilé
des 150 ans de l'abbaye de Maredsous, Interligne sera présent pour une exposition d'oeuvres calligraphiées
et ou enluminées.
De nombreux calligraphes vous y accueilleront et des démonstrations sont annoncées.
Nous serons installés dans l'abbatiale durant ces deux journées.
Vous êtes les bienvenus et nous serons heureux de vous rencontrer et de vous faire partager notre passion.

Beau mois d'août et à très bientôt.

Geneviève

Lire ...

Comptes rendus

Tous les comptes rendus

Compte rendu

La gothique textura, les bases au pinceau

La gothique textura, les bases au pinceau

Les 9, 10 et 11 août 2022, dans le cadre des Incontournables à Saint-Marc, organisé par Interligne.
Stage animé par Loredana Zega

Trois jours pour ce premier stage de Loredana Zega chez Interligne en 2022, nous avions déjà eu la chance que Loredana soit venue l’an passé.

Vous dirais-je trois jours torrides pour se familiariser avec la gothique et en plus la textura.
S’installer, faire connaissance avec notre formatrice et aussitôt nous voilà plongés dans une démonstration de traits de base à la plume …À retenir : 45 ° !

Cela paraît facile sauf que notre plume se redresse et tout de suite c’est moins facile …
Loredana nous guide par groupe de lettres, c’est dans la répétition que s’acquiert le geste !
Les plus avertis s’aventurent plus loin et nos essais prennent forment et deviennent mots.

Nous quitter en ce premier jour avec une torride chaleur tenace.
Le lendemain, au programme, nous allons prendre le pinceau. Loredana essayera tous nos pinceaux pour nous conseiller au mieux et pour de meilleurs résultats.

Afin que nous partions sur de bonnes bases, Loredana n'hésite pas à "retoucher" notre instrument.

Nous avons eu un participant inspiré qui aurait voulu nous chanter ce texte :  « La textura, c’est les lettres qui trace avec toi … la textura … »

Les démonstrations se feront en grand au tableau. À notre tour de reproduire les traits avec les mêmes consignes, et 45 °. Notre gouache sèche trop vite et c’est un peu galère pour lui rendre une consistance adéquate.
Des I aux M, suivis des B, Z et autres, nous avons traversé notre apprentissage comme d’autres traversent le désert sous 40 °. Loredana n’était pas loin pour nous abreuver de conseils.
Le glacier ambulant a été très apprécié !

Rangement de nos plumes, lavage de nos pinceaux et il est déjà temps de se dire au revoir. Trois jours passés trop vite. Mardi, mercredi et jeudi, des jours que l’on souhaiterait comme une histoire sans fin.
Un tout grand merci à Loredana qui accorde le même temps à chaque personne, qui aide, qui donne des astuces, des conseils … que dire de plus que nous souhaiterions la revoir bientôt.
Avant de partir, Loredana nous a fait une démonstration de sa technique du pinceau sec

Merci à vous, les élèves de ce stage pour votre courage sous cette chaleur. Merci pour les partages, les rencontres et si vous retenez 45 °, c’est magnifique !
Superbe stage !

Geneviève

Lire ...

Compte rendu

Quand l’abstraction géométrique rencontre la...

Quand l’abstraction géométrique rencontre la...

Stage organisé par Interligne dans le cadre des Incontournables à Éghezée, les 26, 27 et 28 juillet 2022.
Animé par Geneviève Ensch.

Geneviève Ensch nous donne quelques explications sur l'histoire de l'abstraction.
L’abstraction géométrique fait son apparition après la première guerre mondiale et répond alors à un idéal de structure et de mesure. Paul Klee, Victor Vasarely, Piet Mondrian sont, à l'international, parmi les plus fameux représentants de ce mouvement mais, avec Geneviève Ensch, nous accorderons également une attention particulière aux "abstraits géométriques" belges : Jo Delahaut, Amédée Cortier, Léon Wuidar…

Le décor est planté, les livres s’entassent sur la table de démonstration, nos espaces sont couverts de notre matériel et Geneviève nous demande à l’aide de petits carrés sur support de représenter le lourd, le déséquilibre, le désordre … Facile, et bien non, pas tant que cela !

L’après-midi, nous devons choisir une œuvre d’un peintre et s’en inspirer pour recréer le quasi-même tableau avec les lettres trouvées dans les formes … un long voyage et de belles découvertes. Doucement notre périple nous ouvre de nouveaux horizons et notre œil tente d’y saisir une lettre.

Ce stage est conçu comme un voyage et l’étape suivante sera d’écrire un mot avec de peu de matière … essais tortillants … mais aboutis.

Puis nous créerons un petit livre tout en feuilles colorées découpées. Magique !

Le prochain poste brouillera nos yeux, les lignes horizontales, verticales, obliques n’auront plus de secrets pour nous. Et tant mieux car la phase d’après nous demandera de colorer nos lignes. Embrouillant.

Une autre escale s’attachera à discerner et créer des mots avec très peu de formes … 
Un véritable puzzle !
De trajet en palier, nous explorerons la découverte de lettre pour ensuite, retourner à l’abstraction en passant par la création d’un espace abstrait qui pourrait être notre jardin …

Magnifique stage, mené de main de maître par Geneviève Ensch.
Une kyrielle de pistes à explorer et d’idées à mettre en place.
Merci beaucoup. 

Ces trois jours furent un réel plaisir passé avec vous toutes et agrémenté de partages et de fous-rire.
À vous de découvrir les mots écrits!
Je nous prends rendez-vous pour 2023 !

Geneviève

Lire ...

Compte rendu

Akdt 2022 Calligraphie : renaissance d'une...

Akdt 2022 Calligraphie : renaissance d'une...

Un stage animé par Geneviève Ensch et Isabelle Vernier à l'Académie d'Eté de Libramont du 10 au 16 juillet 2022

Enfin le retour de l'ambiance et du partage de l'Akdt après deux ans d'absence sur le site des arts plastiques
et de la musique.

Cette année, nous avons travaillé l'antiqua constituant des moments de travail plus rigoureux et plus intenses en concentration tandis que les après-midis, nous nous sommes consacrés aux recherches sur les caviardages et les empreintes pour aboutir ensuite à différentes compositions dans des carnets cousus réalisés par les participants. 
Nous remercions chacun d'eux pour leur implication et leurs créations que vous pouvez découvrir ici. Isabelle et Geneviève

Lire ...

Compte rendu

Métamorphoses XVI : Les capitales de...

Métamorphoses XVI : Les capitales de...

Les 10, 11 et 12 juin 2022
Organisé par Interligne à l'abbaye de Maredret
Animé par Laurent Rébéna

Le soleil est avec nous à Maredret.
Pour ce premier week-end Laurent Rébéna nous emmène en 700 avant JC.
Souvent, en calligraphie, nous nous attachons aux formes des minuscules et nous laissons les capitales de côté. Et ici, pour cette 16e édition, nous allons changer nos habitudes.
Les modèles des capitales ne sont pas du tout celles que nous avons l’habitude de travailler.

Grâce à un fascicule fourni de photographies de pierres gravées recueillies lors de ses voyages à Rome, Lyon, Arles, Narbonne et en autres à Pompéi, nous allons pouvoir commencer à déchiffrer, reproduire, travailler …
Mais, oh ! les citations sont en boustrophédon et même certaines écritures s’écrivent de droite à gauche.

 

Ensuite nous reprenons nos exercices afin de les retravailler avec un tracé plus classique. Le but étant de faire des formes plus géométriques pour les réaliser au pinceau le lendemain.
Laurent nous donnera quelques pistes pour « dessiner » nos lettres ». Il nous encouragera à prendre la mine de plomb, les pastels gras. Exagération des traits et retouches.
Nous voici dimanche. 
Nous allons nous inspirer des lettres qui sont encore hésitantes dans les traits. Ces formes évolueront grâce au tracé au pinceau et aux empattements.
Et là, autre souci : comment vais-je placer mon outil pour les inclinaisons, sans avoir mal aux clavicules ?
De la barre de graphite en passant par la plume palette et en compagnie de notre pinceau, nous éprouvons quelques difficultés. Qui a dit que ce serait facile ?
Ce à quoi nous devons nous atteler est le travail des incives au pinceau. Et ainsi s’achève notre premier week-end. 
Noter le devoir et puis se souhaiter de bonnes vacances. On se reverra pour le deuxième week-end à la mi-décembre. D’ici là, il nous faudra dompter notre pinceau. Je suis certaine que les devoirs vont être très réussis.
Un tout grand merci à vous tous pour nos échanges, les rires, fou-rires et le partage.
Merci à notre formateur pour ce premier week-end qui fut plein de découvertes.
                                                                                                                                   Geneviève

Lire ...

Compte rendu

Métamorphoses XV : Interprétation Art Déco...

Métamorphoses XV : Interprétation Art Déco...

Les 13, 14 et 15 mai 2022, dernier week-end de la formation "Interprétation Art Déco"
Organisé par Interligne à l'abbaye de Maredsous
Animé par Laurent Rébéna

Ce troisième et dernier week-end a débuté par la revue des devoirs des participants. Devoirs qui semblaient difficiles et qui nous ont épatés. De l’élaboration d’un alphabet au logo, carte de visite de la création d’une nouvelle brasserie, les participants se sont révélés très impliqués et nous n’avons pas boudé notre plaisir à admirer les œuvres de chacun.

©Gérard D.

©Sophie C.
©Anne C. ©Aude D.
©Agnès R. ©Annie L.
©Rita F. ©Chantal F
©Geneviève B.

©Isabelle V.

Le dernier week-end pouvait débuter. Laurent Rébéna nous a proposé de travailler la cursivité dans l’art déco. Une démonstration pour bien nous expliquer le processus et nous voilà partis dans nos recherches, au crayon, au marqueur, au calame, à la plume palette avec ou sans couleurs.

Et demain ? avons-nous demandé. Ce ne sera pas pareil, nous a répondu Laurent.
En effet, le dimanche, nous devions composer avec notre travail de la veille une affiche en mêlant traits gras statiques et cursivité. 

Et à trop vouloir jouer avec les marqueurs, une tache s’invite sur notre travail.

Et bien, ce fut un exercice un peu ardu. La composition étant une pierre d'achoppement pour bon nombre de nous, les conseils de Laurent nous ont bien aidé.
De traits ronds, en lignes droites, de lettres fines en lettres épaissies, nous sommes arrivés à la fin de ce week-end, après une démonstration « aide à la composition avec des papiers coupés » de Laurent.

Encore une formation qui se termine dans la bonne humeur. Vive les échanges entre nous, se retrouver et partager nos projets, nos expériences fut un réel plaisir.
La formation suivante débutera en juin, la 16e du nom.
Merci à vous pour ce beau week-end.
Merci à Laurent Rébéna pour ces deux jours Hard déco.
Nul doute que cette session va en inspirer plus d’une ou d’un.

 

Geneviève

Lire ...

Compte rendu

L'anglaise, petit module

L'anglaise, petit module

Les 29, 30 avril et 1e mai 2022 à l'abbaye de Maredret
Stage organisé par Interligne
Animé par Laurent Rébéna

Nous y voilà ! 
Aussitôt Laurent Rébéna nous balise les deux jours à venir : les débuts se feront sur 4 mm de hauteur à la plume coudée avec un angle de 54 °



Ce sont les prémices d’un week-end dédié à l’anglaise, petit module. Un alphabet de départ, issu d’un manuel d’apprentissage historique, et nous voici en route pour noircir nos feuilles. Des détails importants de début de trait, de pression, de relâchement et d’essais de plumes différentes nous sont expliqués dans une première démonstration.
Il nous faut galber nos traits, ne point mordre, ou alors très peu sur nos réglures. Tout le monde avance selon son rythme, écrit des mots, des petites citations, de plus longs textes selon l’inspiration.
Nous allons changer d’instrument, du confort du plus épais, nous glissons vers de plus fins outils, moins confortables en main. Rétrécissement aussi de nos hauteurs de lettres. Il faut veiller à ne point retoucher dans les traits légers, préférer les endroits de croisements ou alors dans le gras des traits.
La suite arrive par étapes : pencher plus fort, coucher nos lettres, pencher encore et ne pas oublier de coucher.
D’aucuns s’essayeront à écrire en 1 mm de haut avec une grande concentration. Les ébauches deviennent des compositions à la gouache, à l’aquarelle et tout le monde s’applique en silence.
Alors que nous pensions peaufiner nos traits, Laurent nous propose d’étaler nos lettres et même de plus incliner encore.

Notre formateur nous ajoute des capitales qui peuvent s’orner d’arabesques, mais pas trop complexes. Les règles s’affinent : les hauteurs des montantes, les poids sur les descendantes, l’étirement de nos lettres, les adaptations dues à ces changements. Il reste une consigne importante : coucher … l’écriture, encore et encore.

Un très beau stage, une ambiance studieuse, une concentration importante, des échanges, des fous-rires et sans nul doute une propension à ne pas ranger la plume coudée trop loin de son encrier.
Merci Laurent, on aurait bien envie de continuer encore cette très jolie écriture.
Merci aux participants pour ces bons moments et pour le déménagement du matériel dans les 58 marches de l'abbaye.

Geneviève

Lire ...

Compte rendu

Boîtes à bijoux, enluminure

Boîtes à bijoux, enluminure

Les 23 et 24 avril 2022
Organisé par Interligne à Éghezée
Animé par Ali Goli

Ce stage était attendu, reporté plusieurs fois depuis deux ans. Nous n’étions pas beaucoup mais nous avons profité des nombreuses explications de notre formateur Ali Goli.
Nous avons, sous les directives de Ali, suivi ses instructions pas à pas.
En partant de la même boîte, nous avons choisi notre motif. Motifs qui sont des reproductions de carreaux ou d’enluminure datant des 12e et 13e S. 
Il nous faut décalquer les traits principaux pour centrer le motif sur le couvercle.
Là, nous passons à la mise en couleurs, couleurs savamment mélangées par Ali. 
Notre patience sera mise à rude épreuve car les motifs sont petits et nous devons être les plus précises possible. 
Entre le pinceau de remplissage, celui qui nous aide pour les contours, nous jonglons. Il existe des difficultés importantes à surmonter : les mains et les visages. C’est avec un pinceau « magique » et une précision qui nous laisse bouche-bée qu’Ali trace les yeux, le nez, la bouche, les doigts … le tout suivant les règles de construction des visages et des mains.
Retoucher les mains, marquer les plis du tissu, des ceintures, du turban et nous sommes prêts à vernir notre boîte et son couvercle. 

Avant, Ali nous a cerné les coins de traits fins dorés.

Avant de nous quitter, Ali nous a donner 10/11 traits à travailler afin de les maîtriser pour les prochains stages.

Un très beau stage, reposant, calme et enchanteur.
Merci à tous pour ces moments passés à écouter Ali nous raconter les miniatures et enluminures iraniennes. Merci à Ali pour les livres livrés : 6 kg par livre ! S’il nous prenait l’envie de tout recopier …
Merci pour les échanges et vivement fin octobre pour un week-end sur les papiers teintés.

Geneviève

Lire ...

Compte rendu

Art Nouveau : De l’enluminure médiévale à l’art...

Art Nouveau : De l’enluminure médiévale à l’art...

Les 26 et 27 mars 2022, organisé par Interligne à Saint-Marc
Animé par Béatrice Balloy

Béatrice Balloy, pour ce seul stage de 2022, nous a concocté des journées d’enluminure qui nous ont fait plonger dans la fin du 19 e S, dans cette période de l’art nouveau. 
Sur un laps de temps assez court, ce mouvement qui concerne toute l’Europe au même moment, est très représentatif de la recherche du mariage du beau et de l’utile. Un des buts de tous ces artistes luttant contre le classicisme est de de transformer l’environnement en petit paradis terrestre. Construire un monde où l’art serait partout et pour tous.
C’est dans ce contexte que Béatrice veut nous emmener.
©Béatrice Balloy

Nous partirons avec des modèles de Klimt, qui n’est pas le seul artiste de cette période, loin s’en faut.
Nous verrons aussi des œuvres de Vittorio Zecchin, de quoi nous inspirer largement.

Béatrice nous invite à choisir un modèle et grâce à la grille modulaire carrée de nous créer notre propre sujet inspiré de tous les modèles présentés.

Nous avons certaines contraintes : le partage du tiers dans la composition, le format carré ou allongé, le respect des formes, des espaces, placer des imbrications … en route !

Beaucoup de représentation de la « femme », de personnages longilignes, très verticaux avec la nuque cassée, de silhouettes en robe très ample et du travail autour de l’or. Il est aisé de voir une influence japonaise avec une utilisation restreinte de la décoration, l’équilibre entre l’espace négatif et positif, les couleurs vives, les contours linéaires …

C’est l’occasion de tester la pose de l’or avec le gesso, l’assiette à dorer ou encore les ors synthétiques. Nous utiliserons des aquarelles et de l’encre de chine pour les grandes surfaces noires.
Nous jouerons avec nos pinceaux et nos plumes fines pour les motifs de décoration.

Durant ces deux jours, les œuvres vont prendre forme et les couleurs vont éclater sur les parchemins. 

Du plus petit format au plus grand, l’ardeur est là, peaufinant un détail, recherchant LA couleur adéquate, le tout sous l’œil de Béatrice qui distribue ses conseils à toutes et à tous. 
Encore un stage qui se termine trop vite …
À nous de continuer cette belle découverte de l’enluminure revisitée dans une version moderne qui a véritablement plu à tout le monde.
©Béatrice Balloy

 

©Béatrice Balloy

Merci à Béatrice pour ce stage et à vous toutes et tous pour votre participation. 
Encore une très belle expérience.
Les résultats sont prometteurs, un peu de travail à la maison et notre oeuvre sera terminée.
Il était temps de se revoir, on a bien ri, on a bien travaillé et on va certainement se revoir très bientôt.

Geneviève

Lire ...

Compte rendu

Art nouveau

Art nouveau

Dans le cadre des Incontournables
Organisé par Interligne à Éghezée, les 12 et 13 mars 2022
Animé par Benoît Furet

 

A la fin du XIXe siècle, les artistes de la période Art Nouveau ont, entre autres créations, retravaillé les lettres historiques en les étirant et en les déformant pour leur donner de la rondeur et emplir les espaces. 
Benoît Furet s’est plongé dans les archives Ver Sacrum et a relevé, dans la partie lettrage, un nombre impressionnant de variantes de lettres Art Nouveau.
En comprendre le mécanisme, les emboîtements, les contraintes et se lancer dans l’apprentissage de mots.

Nous sommes toutes reparties avec une attestation de stage dans l'écriture de ce week-end.
En voici un petit florilège.

Dans nos modèles de lettres nous y trouverons des formes de capitales romaines, d’onciale.
Au fur et à mesure de nos recherches, nous pourrons les déstructurer, les doubler, les accoler, jouer avec les inclinaisons, trouver de nouvelles ligatures.
Une infinité de possibilités à tester, Benoît nous ouvre de belles perspectives d’heures d'expérimentation.

Cohérence, régularité, à nous de nous y essayer. 
Un détour par l903 et l’écriture de Alfred Roller, pour qui veut bien essayer. Il n’existe que deux pages de cet alphabet. Il n'est pas très commode à lire, mais nous sommes persévérantes.


Merci à Benoît pour ce stage très instructif. Il ne nous reste plus qu’à créer nos affiches, titres …
Un tout grand merci à vous toutes pour ces deux jours passés trop vite.
Merci pour les échanges, les partages et votre présence.

 

Geneviève

Lire ...

Compte rendu

Les filigranes : antennes, mouvement et...

Les filigranes : antennes, mouvement et...

Stage organisé par Interligne dans le cadre des Incontournables à Éghezée
Les 9 et 10 mars 2022
Animé par Benoît Furet  

Pour se rafraîchir la mémoire, Benoît Furet débute son stage par un petit récapitulatif de la construction des filigranes.
Qu’est-ce qu’un filigrane ? 
Les filigranes sont des motifs qui remplissent les contreformes. Ils servaient à orner les lettrines dans les manuscrits du 14e, 15e S. Ils sont très souvent la stylisation d’éléments végétaux.
Ils s’agrémentaient d’antennes qui pouvaient occuper toute la place dans la marge.

Mais cette fois Benoît nous propose de travailler sur des lettrines filigranées seules.
Une multitude de formes différentes peuvent remplir nos espaces. Ici, nous ne nous attacherons pas à faire de l’historique, nous pourrons mêler différents motifs d’époques différentes.
Et voilà que débute pour nous les tracés de clubs de golf, de spirales plus ou moins petites et des motifs végétaux. 

Densité, harmonie, équilibre, remplissage, cercle, patate, triangle seront nos compagnons pour un bon moment.
Et nos gommes vont chauffer!

 

Plus tard viendront les antennes primaires, secondaires, tertiaires … leur terminaison, leur dédoublement, leurs ornementations.

Il nous faudra composer avec toutes ces informations pour créer une lettre, notre lettre, celle que nous avons choisie et qu’elle rentre dans les « critères » des bases de ce stage.
Tracer, gommer, retravailler, regommer, retracer … recommencer encore et encore et puis ensuite, loin derrière prendre sa plume et reproduire notre modèle. Et bien c’est pas gagné.
De nombreuses heures nous attendent encore à peaufiner nos traits, construire un ensemble d’antennes, de filigranes dignes de ce nom.
La chance de ces deux jours : Benoît nous a guidés, redirigés et encouragés.

Merci à Benoît pour son enseignement, pour les nombreuses explications et pour toutes les réponses à nos interrogations.
Merci aussi à vous toutes et tous de partager ces moments de créations ensemble. De belles rencontres avec de nouvelles têtes et toujours le même plaisir de retrouver les habitués.
Ne changeons rien …

 

Geneviève

Lire ...

Compte rendu

Variations sur la Neuland

Variations sur la Neuland

Stage organisé par Interligne dans le cadre des Incontournables à Éghezée
Les 5 et 6 mars 2022. 
Animé par Benoît Furet 

La Neuland est une écriture inventée par Rudolf Koch. Après avoir été professeur de dessin, il est dessinateur dans un atelier de reliure où il dessine ses premières lettres, autour des années 1900.
Au début des années 20, il crée la police de caractère « Neuland ».
C’est à partir du modèle sur bois gravé et sa version manuscrite de Rudolf Koch que Benoît Furet va nous faire découvrir les véritables origines de cette écriture.

Avec patience, par groupe de famille de lettres, nous accueillons les nombreuses informations pour tenter de reproduire nos lettres. Nos formes sont rustiques, mais attention elles ne doivent pas être trop «anguleuses» !

Après les traits droits viennent les traits obliques, suivent les formes rondes et puis en dernier, les lettres un peu atypiques …
À nos questions pertinentes comme : est-il possible de courber ? 
No et non seront des réponses nettes. 
Quand la question est judicieuse et peut nous aider dans le bon sens, alors Benoît articule un superbe oui.
Nos instruments tels que les cagettes, calames et autres plongent dans l’encre et se gorgent de brou de noix, d’encre de couleurs. Grands consommateurs de liquide, nos pots se vident et nos feuilles ont un peu de mal à sécher.

Après moult explications, toutes plus pointues que les autres, c’est à notre tour de nous essayer à écrire un mot, une petite phrase ou même un petit poème. Benoît Furet nous demande du « dense » et nous propose un vaste choix de variations. Chez chacune de nous, Benoît se penchera et guidera nos recherches afin de nous aider dans nos démarches.

Harmonie, observation, cohérence, densité, équilibre doivent dorénavant être nos amis dès que nous 
auront l’envie de nous mettre à la Neuland.

Un tout grand merci à toutes pour ces deux jours passés sous le signe de la bonne humeur.
Merci à Benoît Furet pour ses nombreuses explications.

Geneviève

Lire ...

Compte rendu

De A à Z, lettrines dorées et filigranées de la...

De A à Z, lettrines dorées et filigranées de la...

Les 1, 2 et 3 mars 2022 à l'abbaye de Maredret, dans le cadre des Incontournables d'Interligne.
Animé par Benoît Furet

Avec un alphabet du 14e S. Benoît Furet nous emmène sur le chemin des divers traits caractéristiques à cette période. 

Il semble exister une certaine cohérence entre les lettres, quoique … Et nous voici dans le tourbillon des verticales, des horizontales, des incurvées vers l’extérieur et leur contraire. Nous avons comme but premier de savoir dessiner nos différentes lettres et que nos contres formes offrent des espaces fermés afin d’y dessiner les filigranes.
Mais avant tout, le crayon en main, nous devons dessiner sous les conseils de notre formateur.


Notre mine s’use à une allure très très rapide. À nous de choisir une lettre de réaliser des essais et de peaufiner nos traits.
Les débuts se focalisent sur le A, le fût, les sérifs, les gouttes … et puis les autres formes de lettres, le G, le O… et les trois dernières lettres sont X, Y et Z
Benoît ne s’arrête pas en si bon chemin, à l’attaque des filigranes. 

 


Là on parle golf, club, rond, patate et pas certain que tout le monde y arrive du premier coup. C’est sans compter l’œil avisé et les conseils judicieux de notre formateur.  

Les décorations de lettres, ce que l’on peut faire et ce que l’on ne peut pas faire.

Et j’allais oublier les antennes, ah oui importantes de comprendre leur place.
Un dossier de 6 pages décliné en notes lourdes de 30 pages et il est temps pour nous de passer à l’élaboration d’une lettre filigranée.

 

Chacun de nous se choisit une lettre et tentera de la rendre la plus réussie possible. Ce n’est pas gagné ! Il faut mettre en pratique tout ce que Benoît nous a expliqué durant 2 jours.

C’est là que la montagne de renseignements glanés devraient nous aider. Et bien nenni …

Malgré cela Benoît est très content des stagiaires, de leur bonne humeur, de leur patience même si quelquefois il se dit loufoque.

Un tout grand merci à tous pour vos partages, votre bonne humeur et votre assiduité.
Merci à Benoît Furet pour tout ce qu'il nous a donné ... les modèles, les conseils, le suivi, le sens du tracé, les petites et grandes antennes et surtout comment les placer.

Geneviève

Et c’est peut-être s’avancer, mais les filigranes n’ont pas livré tous leurs secrets, Benoît devrait revenir.
La devise de ce stage : "Il vaut mieux faire grand et régulier que petit et irrégulier". BF

Lire ...

Tous les comptes rendus

Déambulations typographiques